Vous êtes réparateur de téléphone et vous envisagez de vous former dans la micro-soudure ?

Ce n’est pas une mauvaise idée, au contraire ! 

Aujourd’hui, vous disposez d’une expérience étendue dans la réparation des téléphones et vous connaissez les modèles les plus utilisés.

Vous savez remplacer un écran cassé, changer une batterie défectueuse, un haut-parleur HS ou encore les boutons de contrôle ou le port de charge…

Pourtant, si cela bien sûr ne vous est pas déjà arrivé, il se peut que vous rencontriez demain la frustration de ne pas savoir comment réparer une panne de téléphone plus poussée. Cette panne sera sûrement liée directement à la carte mère du smartphone, ou à des composants aux connecteurs directement soudés à la carte mère, et dont le démontage nécessitera de la micro-soudure.

Le problème étant que vous n’avez pas suivi de formation dans le domaine de la micro-soudure.

Compte tenu de la complexité de l’opération de soudure et de la finesse des composants à manipuler, cela vous obligera alors à appeler un professionnel.

En vous formant à la micro-soudure, vous serez parfaitement autonome dans vos réparations et gagnerez ainsi beaucoup de temps. 

Et d’argent aussi, car vous ne serez plus obligé de sous-traiter pour vos micro-soudures ! 

Commençons donc dès aujourd’hui à nous poser les bonnes questions. 

 

 

Qu’est-ce que la micro-soudure ?

 

La micro-soudure est tout simplement la soudure de micro composants indispensables au fonctionnement d’un smartphone sur sa carte mère

Est-ce simple ?

Pas tant que ça. Dans la pratique, il s’agit de beaucoup d’analyses accompagnées de réflexion. En effet, la micro-soudure est un travail d’orfèvre qui nécessite une certaine minutie et une précision dont tous les réparateurs de smartphones ne sont pas forcément capables.

Par ailleurs, la micro-soudure requiert du matériel particulier, et donc un investissement plus ou moins important.

Assurément, une fois que la formation vous aura enseigné à manipuler les outils spécifiques à la micro-soudure comme le microscope, la station de soudage, la station à air chaud, le fer à souder, le multimètre, la pince antistatique, le fil jumper, le pochoir de rebillage ou encore la lampe UV (pour ne citer que ceux-là), il sera nécessaire d’investir pour acquérir ce matériel qui vous accompagnera dans l’exercice de votre activité. 

 

 

La micro-soudure, une discipline en plein essor 

 

La micro-soudure se répand de plus en plus. Beaucoup de réparateurs de téléphone, tablette ou PC portable se forment à la micro-soudure afin d’élargir leurs compétences dans le domaine de la réparation et ainsi offrir à leurs clients une réponse plus large à leurs besoins. Étant donné que certaines pannes ne se réparent qu’en passant par la case micro-soudure, l’acquisition de cette science est un atout non négligeable pour ces techniciens. 

De plus, la micro-soudure est très peu exploitée par les fabricants de smartphone. Dans la mesure où elle demande une expertise beaucoup plus poussée, plus de temps, et d’investissement, on la retrouve surtout chez certains indépendants. 

Cela est bien dommage, au vu des nombreuses demandes présentes sur le marché. Ces dernières viennent se heurter à un manque d’offre qui a permis à certains réparateurs particuliers de saisir cette opportunité. 

Rappelons que la micro-soudure est de plus un moyen économique et écologique de réparer un portable. En effet, pourquoi acheter un nouveau téléphone, en dépensant énormément, quand la micro-soudure vous est accessible ?

 

 

Quelles seront les compétences que vous aurez acquises après avoir été formé à la micro-soudure ?

 

Sachez tout d’abord, que la durée d’une formation à la micro-soudure est d’environ une semaine.

Comme dans toute formation, elle se divise en deux modules : une partie théorique et une partie pratique. Et comme dans toute discipline, il existe plusieurs niveaux de maîtrise.

La formation de « base » qui est étalée sur 6 ou 7 jours vous permettra d’engranger à la fois une certaine connaissance du sujet ainsi qu’une expérience suffisante pour pouvoir vous lancer. 

À l’issue de cette formation, les stagiaires seront en mesure de maîtriser la totalité du matériel de micro-soudure (cité plus haut dans l’article) y compris les logiciels appropriés. Ils seront également capables d’effectuer des micro-soudures sur des cartes mères, en plus de maîtriser des techniques de diagnostic approfondies.

Enfin, il est bon de savoir que la micro-soudure est particulièrement utilisée dans le domaine de la récupération de données. Les stagiaires pourront ainsi ajouter cette corde à leur arc.

Nous arrivons au terme de cet article informatif. En espérant que cela vous aura permis d’augmenter vos connaissances sur la micro-soudure et que certains lecteurs, qu’ils soient déjà réparateurs ou non, se lanceront dans l’apprentissage de celle-ci.